Test de la liseuse Energy eReader PRO HD

Revue de la liseuse l'Energy Sistem eReader Pro HD

Fin 2014, j'ai acheté la liseuse Energy eReader PRO, une des premières à tourner sous Android, le test de celle-ci est toujours disponible ici sur liseuses.net. Un peu plus d'un an plus tard, elle rend toujours service dans la famille et fonctionne impéccablement bien.

Cela ne m'a pas empêché d'acheter d'autres modèles ensuite, notamment la Kobo Glo HD que j'utilise au quotidien et dont j'apprécie vraiment la finesse de l'écran.

L'arrivée d'un nouveau modèle chez Energy (le plus haut de gamme dans la marque) m'a donc interpelé:

Energy Sistem m'a gentillement envoyé leur nouveau modèle pour le tester, sans contrainte, et je les en remercie.

Caractéristiques

Ne comparez les pas avec les Galaxy S7 ou LG G5 dont vous avez entendu parlé ces derniers temps lors du MWC! Une liseuse n'est pas un smartphone (quoique des essais ont été tentés), l'encre electronique ne suivrait pas, l'affichage est encore lent avec la technologie e-ink. Les besoins sont donc modestes, et il faut donc relativiser. Voici donc à quoi nous avons droit ici:

La nouvelle liseuse de la marque Espagnole Energy Sistem vient juste d'arriver sur le marché. Vous pouvez la commander directement sur leur site au prix de 129 € (des frais de port sont à ajouter).

Elle s'aligne donc sur les prix de la Kobo Glo HD et de la Kindle Paperwhite de chez Amazon. En regardant les caractéristiques, on remarque déjà quelques différences et points communs:

On verra plus loin si ces points sont importants en pratique.

Le packaging

C'était un point qui m'avait vraiment marqué à l'époque du test de l'Energy eReader PRO: la qualité apportée au packaging est juste irréprochable. Je vous rassure, c'est encore le cas ici...en mieux!

La boite est en carton dur et s'ouvre par le dessous en coulissant la partie intérieure elle aussi cartonnée. On ouvre très facilement.

Tout juste ouverte...

ouverture1

L'intérieur contient deux étages. Au premier, on trouve la liseuse recouverte d'un film plastique pour sa protection.

L'intérieur de la boite: premier étage

ouverture2

En dessous encore, on a une nouvelle boite verte: elle contient un cable USB qui permettra de recharger la liseuse par USB/micro-USB ou de transférer ses fichiers. Sous la boite verte, un manuel sommaire pour la mise en route.

L'intérieur de la boite: deuxième étage

2eme_etage1

Dans la boite verte: un sachet avec le cable pour la relier à un PC/chargeur.

2eme_etage2

Un premier essai

A peine le film plastique enlevé, je cherche le bouton d'allumage: il est maintenant sur le bord supérieur droit de la liseuse, et on le sent bien sous son doigt sans risque de se tromper. On le maintient appuyé quelques secondes, et c'est parti! Un premier menu de configuration apparait avec le choix des langues. Pas très clair d'ailleurs ce menu lorsqu'on ne parle pas un mot d'espagnol: en haut, on voit des petits ronds marqués "1,2 et 3", on pourrait penser que ce sont les n° de pages pour les choix des langues, mais non. Il y a plus de pages que cela, comme vous le montre la photo suivante on je suis sur la page 4 pour choisir la langue Française (1er choix ici).

Direction la terrasse pour quelques photos de jour

dehors 1

Face au soleil, l'anti reflet en action:

dehors 2

L'objet

La Pro HD a pour dimensions 160 x 122 x 10 mm. En comparaison, elle est un peu plus haute et large que la Kobo Glo HD, donc aussi un poil plus lourde (220g contre 180g). Elle est par contre un peu plus fine.

Par rapport à la Kobo Glo

comparaison_kobo

Elle dispose aussi de boutons de navigation sur les côtés, ils sont assez saillants et je les ai trouvé moins agréables au toucher que sur l'ancienne version. Sur l'image suivante, la nouvelle version est à votre gauche:

comparaison

J'ai connecté la liseuse au PC sous Windows 10 équipé de Calibre, elle a été reconnue du premier coup.

Quelques petites remarques sur la connectique: tout se fait par la côté supérieur de la liseuse: port microSD, alimentation (bizarrement placé je trouve), et allumage sont placés au dessus. Lors de la recharge, le voyant power s'allume en rouge.

Au niveau des connexions, tout se fait par le haut:

connexion

Ce qui m'a de suite frappé, c'est l'absence de bords sur l'écran, contrairement à la Glo HD ou à la Paperwhite. Kobo avait déjà une fois tenté le coup avec son modèle Aura. On aime ou pas, mais ce concept à au moins le mérite d'éviter aux poussières et saletés d'aller se glisser le long des bords de l'écran. Sur l'image qui suit, la Kobo Glo est à gauche:

les_bords

Comme sur beaucoup de modèles, le dos en matière "gomme" à tendance à marquer:

le_dos

Niveau épaisseur, c'est tout à fait satisfaisant. Le nouveau modèle est à gauche:

le_cote

En ce qui concerne la définition, comme déjà dit, celle-ci elle est moindre que chez les concurrents: 758 x 1024 pixels soit 212 pixels par pouce. Sur la Kobo Glo HD, on a droit à une résolution de 1448 x 1072, soit 300 pixels par pouce. Bien, ça c'est la théorie, mais en pratique: est-ce que l'on fait la différence ? Je dirais oui, bien que ce ne soit pas flagrant: je trouve l'écran Carta de ma Kobo plus fin et plus agréable à regarder. Ce sont des détails bien sur, mais il est tout simplement plus reposant. De même pour la lumière intégrée: Energy a clairement fait des progrès par rapport à son premier modèle, c'est indéniable. Mais là encore, la liseuse de chez Kobo propose une lumière plus douce et tamisée, très reposante. La photo suivante montre les trois modèles en action, de gauche à droite, on trouve respectivement: Kobo Glo HD, Energy eReader Pro HD, et enfin l'ancien modèle Energy eReader Pro. Vous noterez la lumière un peu jaunatre des modèles aux extremités. Les trois liseuses sont configurées avec une luminosité vraiment faible, sur la même page d'un roman, et avec la même police (Amasis).

Trois liseuses

Voici quelques gros plans des liseuses en action.

La Kobo Glo HD: quelle uniformité! Pas une trace de lumière autour de l'écran. Notez la qualité du titre en gras et comparez ensuite avec les photos des autres liseuses.

Kobo Glo HD

Energy eReader Pro HD (sous FB Reader 2, le lecteur fourni d'office): écran assez uniforme, très blanc, mais on voit clairement une petite ligne lumineuse en haut de l'écran. Pas génant du tout cependant.

Energy eReader Pro HD

L'ancien modèle Energy eReader Pro sous Moon+ Reader Pro: écran assez uniforme, mais une définition moindre que les deux autres, et cela se voit. Notez aussi l'horrible barre au bas de l'écran: la plaie des liseuses sous Android.

Energy eReader Pro

L'offre logicielle

La liseuse eReader Pro HD est comme son ancêtre fournie avec un launcher Android de chez Energy, et autant vous le dire de suite: ses capacités sont très limitées. Voici à quoi ressemble l'interface:

acceuil

Un saut dans les paramètres, et nous voici là-dessus:

paramètres

C'est dans la section "Configuration d'uilisateur" que vous pourrez un peu bidouiller: régler la veille, la luminosité, changer le lecteur par défaut (2 choix seulement), régler les touches sur le côté, etc.

config

La lecture de romans

Le lecteur fourni avec, nommé FB2 Reader n'est mauvais en soi: table des matières, dictionnaire, prise de notes, changement de police, etc. Mais il fait le strict minimum comparé à ce que l'on a à disposition dans le PlayStore. Il y a une bonne douzaine de polices installées, mais peu sont vraiment utilisables pour la lecture en pratique. Par exemple, la belle police "Roboto" est proposée, mais en version italique seulement. Peu utilisable cependant:

Roboto

Il est heureusement possible d'en ajouter de nouvelles. C'est tout l'intérêt d'Android: sa personnalisation.

Le deuxième lecteur est celui d'Adobe, je ne l'ai pas beaucoup testé et je l'ai trouvé très limité aussi. Il gère par contre les DRM: bon point!

Les lecteurs proposés avec cette liseuse gèrent tous les deux les boutons sur les côtés pour la navigation, celle-ci est toutefois optionnelle, et j'avoue ne pas m'en servir plus que cela.

Cette fois-ci l'accès au PlayStore est possible sans recours à des bidouilles. La connexion Wifi est reconnue sans problème, je fournis l'adresse de mon compte Google et me lance alors dans l'installation de Moon+ Reader Pro et de Colordict. Rien à dire: ça change tout une fois bien configuré (polices, dictionnaire, césure, fond de lecture, boutons de navigation). La liseuse est réactive et rame bien moins que la génération précédente.

J'ai par contre noté quelques petits "couacs" par moments au niveau du tactile qui ne répondait pas toujours comme il le faudrait, et on est alors obligé de s'y reprendre à plusieurs fois. J'espère que c'est logiciel et qu'un correctif viendra réparer ce petit désagrément.

La lecture de PDF ou de BD

Ce n'est que mon avis, mais je trouve qu'une liseuse n'est pas faite pour lire des documents au format PDF. L'affichage est pourtant particulièrement adapté aux documents techniques (programmation, musique, maths & sciences, échecs ici), mais la lenteur de l'affichage e-ink limite beaucoup les usages. Comptez au moins deux secondes lors d'un zoom, le temps que l'écran se rafraichisse: c'est trop si on a besoin de naviguer souvent dans le document.

pdf

Même constat avec la lecture de BD: l'affichage est plutôt lent, la navigation au doigt peu facile pour se déplacer d'une case à une autre, et il est difficile de régler le niveau de zoom avec un pincé des deux doigts. Ca reste faisable bien entendu, mais vous allez vraiment galérer par rapport à une tablette ou tout est fluide. Quand en outre on perd la couleur: à quoi bon ?!

bd1

bd2

Mais ce constat n'est pas valable que chez Energy, il est vrai pour toutes les liseuses à encre electronique.

Conclusion:

La Pro HD possède de meilleures caractéristiques matérielles (processeur, écran), et cela se ressent clairement à l'utilisation. L'affichage et la réactivité sont meilleurs, la lumière est plus homogène certes, mais nous ne sommes pas encore au niveau de l'affichage de la Kobo Glo ou de la Kindle Paperwhite par exemple. Ce n'est pas flagrant non plus, et l'expérience de lecture est tout à fait honorable si vous choisissez bien le logiciel qu'il vous faut.

Par contre, au niveau logiciel c'est la misère dans l'offre de base. Le lecteur par défaut FB2 Reader, sans être totalement mauvais, se voit dépassé par beaucoup de lecteurs alternatifs gratuits que vous trouverez sur le PlayStore. En outre, il n'y rien d'équivalent au menu de personnalisation des polices que propose Kobo par exemple. Même constat pour les statistiques de lecture.

Les défauts du précédent modèle n'ont pas tous été corrigés. Le problème de la barre de navigation Android qui apparait dans toutes les applications non natives est toujours là. Ce n'est pas lié à la marque, mais à Android en général (je crois que le full screen n'est géré qu'à partir d'Android 4.4, mais c'est à vérifier). Je ne sais pas si une application permet de régler ça proprement, ça fonctionne bien avec FB2 Reader et Adobe Reader, pourquoi pas avec les autres après tout ?...à creuser donc.

Alors est-elle pour moi ?

Difficile de se prononcer sur ce point, car même si elle a des défauts qui ont été soulignés plus haut, cette liseuse à aussi des qualités indéniables: celle de tourner sous Android en particulier, ce qui nous donne accès à tout un tas d'applications pour personnaliser notre expérience de lecture. Ajouter à cela le port micro SD, les boutons de navigation, l'écran sans bords.

Ce n'est pas non plus au niveau du prix que l'on peut les départager: elles sont dans la même gamme.

En tout cas, si vous vous sentez à l'aise sous Android et maîtrisez bien les logiciels de lecture, dictionnaires, etc. allez-y, vous ne le regretterez pas.

Posté le 06/03/2016 à 12:07:00 dans les catégories android, liseuse